The best bookmaker bet365

The Best bookmaker bet365 Bonus

IL Y A VRAIMENT DES POÉSIES QUI ÉMERVEILLENT

Évaluer cet élément
(1 Vote)

 

Lors d’une bataille, un compagnon fut grièvement blessé.  Malgré les soins qu’il reçut, le sang ne cessait de couler et n’arrivait guère à coaguler. À cet instant, le poète du Prophète, Hassân b. Thâbit demanda qu’on lui apporte un peu de camphre, il le broya et le posa sur la blessure.  Cette initiative fut un franc succès, l’écoulement de sang s’estompa.

Le Prophète, paix sur lui, intrigué par ce soin demanda à Hassân comment il l’idée lui est venue. Il répondit : « C’est par le vers composé par Imru’u l-Qays qui dit :

Je me suis alors mis à essuyer mes larmes sur son cou

Et l’une des vertus du camphre est d’arrêter le sang ».

Le Prophète, paix sur lui, répondit : « Il y a vraiment des poésies qui émerveillent ».

At-Tahtâwî, Nihâyat al-îjâz, p. 335.

RSS Vimeo Twitter Facebook Moby Picture

Le VERSET DE LA SEMAINE

Toute interrogation évoquée dans le Coran et sollicitée par les compagnons auprès du Prophète (PSL) est formulée suivant...

Le Hadith DE LA SEMAINE

CONTRÔLER SA LANGUE ET SES MAINS

D’après Abû Moussâ Al-Ash’arî, on demanda au Prophète, paix sur lui, quelle est la meilleure pratique de l’Islâm ? Il ré...

fatwas et conseils

QUEL EST LE STATUT JURIDIQUE DES MOYENS DE CONTRACEPTION ?

  D’après Djâbir b. ‘Abdillâh, les compagnons du Prophète (PSL) pratiquaient le retrait...

Anecdotes et Citations

AU TEMPS OÙ LA PAROLE D’UN HOMME VALAIT DE L’OR

  D’après Abû Hurayra, le Prophète, paix sur lui, raconta cette histoire émouvante&n...

Retrouvez-nous sur Facebook

Profitez du magazine Islamique où et quand vous voulez. Abonnez-vous !

S'abonner à IslamMag c'est gratuit !

Connexion ou Inscription

SE CONNECTER

Inscription

Enregistrement de l'utilisateur
ou Annuler

Дървен материал от www.emsien3.com